toggle
Accueil Publications Jean JOLLY - L’Algérie de Bouteflika
plus minus gleich

 

l'algerie-de-bouteflika

Jean JOLLY

L’Algérie de Bouteflika

L’Algérie française n’existe plus ; celle de Boumediène se meurt, malgré la résistance de dirigeants civils et militaires, atteints par la limite d’âge, mais prêts à tout pour se maintenir au pouvoir.

ans un ouvrage bien documenté et argumenté, Jean Jolly décrit sans complaisance l’Algérie telle qu’elle est. Situation intérieure : il montre le pouvoir collégial tiraillé entre les clans qui intriguent dans les partis (FLN, RND et islamistes légaux), au sein du syndicat UGTA, dans l’administration, dans l’armée en mutation. Le président est sous surveillance, l’opposition légale et illégale est affaiblie. La contestation kabyle, perdure comme les explosions de violence incontrôlées. Le contraste est saisissant entre la révolution culturelle de la société civile et la sclérose du pouvoir. Les élites réclament une éducation nationale adaptée aux défis mondiaux. Dans ce pays musulman, l’Église catholique joue également un rôle social discret alors que les évangélistes protestants prennent le risque de faire des conversions. Économie : les réformes sont bloquées, ce qui compromet la modernisation du pays. Relations régionales : les désaccords avec le Maroc paralysent l’Union du Maghreb. Relations internationales : l’Union européenne, malgré l’élargissement, est prête à développer ses investissements dans cette région à laquelle s’intéressent davantage les États-Unis depuis les attentats du 11 septembre 2001. Relations avec la France : elles s’améliorent dans tous les domaines.

Durante Édition, 2004

 

 

Rechercher