toggle
Accueil Publications Vivre avec les Américains
plus minus gleich

vivre-avec-les-americains-francois-clemenceauFrançois CLEMENCEAU

Vivre avec les Américains

 

Après six ans passés à Washington comme correspondant d’Europe 1, François Clemenceau se propose de briser un stéréotype : la période Bush, souvent perçue à travers l’image figée d’une Amérique sclérosée, prisonnière de ses travers bellicistes, pollueurs, inégalitaires, raciaux. Une Amérique obèse, confite en religion, ghettoïsée et qui roule dans d’énormes 4 x 4 gloutons. Pour Clemenceau, en France, notre amour-haine des États-Unis est décalé. Nous aimons une Amérique éternelle ou fantasmée qui a beaucoup changé sans forcément que l’on s’en aperçoive...

Quant à l’Amérique que nous détestons, elle n’existe que dans nos caricatures. Dans Vivre avec les Américains, le journaliste dépasse la caricature pour donner à voir, tel qu’il est, dans ses contradictions et sa complexité, ce pays qui a changé - même sous le double mandat d’un président, à nos yeux impopulaire. Il le fait à la manière des reporters américains, si habiles à conjuguer leur expérience personnelle avec leur travail d’enquête. Juxtaposant sa vie quotidienne à Washington, les réflexions d’un voisin, l’avis de nombreux experts et sa couverture des événements des six dernières années, il livre un récit qui n’a rien d’une simple promenade le nez au vent. Chaque chapitre fait le tour d’un dossier - de la malbouffe à la peine de mort, en passant par l’immigration - avec force exemples, chiffres et explications, tout en suivant les chemins de la découverte empruntés par l’auteur lui-même. Le résultat compose une chronique précise, personnelle, sans être trop subjective, des États-Unis à l’aube de l’ère Obama. Pour comprendre l’Amérique d’aujourd’hui, affirme Clemenceau, il faut avoir vécu celle des années Bush. Selon lui, le gouvernement et la société n’ont pas attendu pour renoncer à certaines politiques ou mauvaises habitudes. Ils ont préparé l’avènement d’un candidat métis capable de réconcilier l’Amérique avec le monde. On pourrait soutenir que les erreurs et les entêtements de l’ère Bush ont tout autant permis le virage Obama. En ces temps d’obamania, Vivre avec les Américains a une vertu à soulmigner : ce n’est pas un livre de plus sur Barack Obama. L’ouvrage de François Clemenceau a le grand mérite de rappeler l’extrême diversité des forces à l’oeuvre dans cet immense pays, y compris sous le règne de l’ancien président.

--------------------------------------------------------------------------
Editions L’Archipel, 298 p., 19,95 €

 

Rechercher