toggle
Accueil Publications Un printemps à Téhéran
plus minus gleich

Armin AREFI


Un printemps

à Téhéran


Après avoir été interdit de République islamique pendant neuf ans, Armin Arefi, notre confrère du Point, ancien correspondant pour la presse française à Téhéran, a été autorisé à se rendre en Iran en 2016. Il en a tiré un livre : Un printemps à Téhéran. Cet ouvrage, publié le 7 février prochain à l’occasion des quarante ans de la

révolutioaltn islamique, raconte ses pérégrinations durant trois ans dans l’Iran des mollahs.



Le pays aurait changé. Oubliées les années noires de l’ultraconservateur Ahmadinedjad depuis l’élection à la présidence du "modéré" Hassan Rohani. Dans les rues de Téhéran, les touristes apparaissent en même temps que les marques de produits occidentaux, les miliciens se font plus rares et le voile des Iraniennes tombe de de plus en plus fréquemment sur leurs épaules. Pendant trois ans, Armin Arefi a sillonné ce nouvel Iran à la rencontre de la population : femme ingénieur et mère en tchador, chômeur dragueur et volontaire islamiste, PDG de start-up et cacique du régime.


C'est la réalité du "printemps" iranien. Neuf ans après, il a retrouvé sa famille, ses amis, ses amours de jeunesse. Le lecteur peut le suivre lors de soirées torrides, pénétrer dans l’antre du fondateur des Gardiens de la révolution, rencontrer sa grand-mère… L'auteur invite à se plonger dans le quotidien, drôle ou tragique, des Iraniens sous la République islamique. Un reportage passionnant.

----

Plon, février 2019

 

Rechercher